Manager une équipe en télétravail : les rituels

Avez-vous des rituels en télétravail dans votre entreprise ?

Un peu naturellement, dans un objectif de création de liens avec mes salariés en 100% en télétravail, nous avons instauré dans mon entreprise un certain nombre de rituels collectifs depuis plusieurs années.

J’ai pu ainsi constater les nombreux bénéfices des rituels en management et notamment comment ils contribuent au sentiment d’appartenance et à l’esprit d’équipe.

Bien au delà d’un sentiment de fierté de travailler pour une marque, c’est avant tout cultiver un lien d’affection entre les collaborateurs, et entre les collaborateurs et les dirigeants.
Une équipe soudée et motivée est plus productive et surtout impliquée au quotidien.

Le sentiment d’appartenance

Le besoin d’appartenance et d’amour fait parti des 5 piliers de la pyramide des besoins de l’Humain (Maslow). Nous avons besoin d’appartenir à un ou plusieurs groupes (famille, amis, collègues, …) pour notre épanouissement professionnel et personnel.

Créer et renforcer ce sentiment d’appartenance à l’entreprise est devenu une des priorités des managers, encore plus à distance.

Les salariés sont en quête de sens dans leurs vies, ont besoin de se retrouver dans les valeurs de l’entreprise pour être impliqués.
Le recrutement et la rétention des talents sont aussi des problématiques au quotidien des managers.

L’entreprise peut-être vue comme un lieu d’obligations, mais aussi comme un groupe d’individus, où les rapports humains sont primordiaux. Une véritable affection entre les collaborateurs et l’entreprise apparait et se cultive grâce notamment aux rituels.

La création et l’entretien du sentiment d’appartenance de vos salariés vont renforcer leurs motivations et leurs satisfactions.

Les rituels dans le cadre du management en télétravail

Qu’est ce qu’on appelle un rituel dans le cadre d’une entreprise ?
Il va s’agir d’un certain nombre de pratiques, répétées et organisées. Elles répondent à un objectif d’intégration des individus, d’adhésion à un groupe.

Dans un bureau, les rituels les plus classiques vont de “passer dire bonjour”, “prendre un café”, “fumer une cigarette et en profiter pour faire une pause”, “les séminaires” , “l’apéro d’après boulot”, “déjeuner en salle de pause”, … 

Le but : créer du lien avec ses collègues, se sentir intégré dans l’entreprise. Le fameux sentiment d’appartenance au groupe.

En télétravail, il est aussi  important de mettre en place ces rituels. Pour les mêmes raisons, et bien plus encore.

Le salarié en télétravail est le plus souvent isolé chez lui.
Parfois dans un espace de coworking, en déplacement, mais à 90% du temps, le télétravail est effectué depuis le domicile (statistiques 2020 – Malakoff Humanis)

Il/elle peut rapidement se sentir exclu(e), se sentir comme un(e) prestataire de l’entreprise et pas vraiment un salarié(e), un membre d’une équipe.

Disposer de rituels pour le salarié est donc un bon moyen de favoriser ce sentiment d’appartenance à distance.

Pour l’employeur ou le manager, les rituels sont aussi importants : ils permettent de créer du lien, des contacts, et de suivre ce qui se passe dans leur entreprise. 

Attention, l’objectif n’est pas de jouer au manager policier qui contrôle via les rituels si les salariés travaillent.

Le manager est aussi un salarié de l’entreprise qui a besoin de se sentir appartenir à un groupe. Les rituels lui seront aussi bénéfiques.

Mettre en place des rituels en télétravail

Sous quelle forme pratique t-on ces rituels ?
Comment les mettre en place ?

Commencez par définir à quoi vont servir ces rituels.

Ils peuvent avoir différents objectifs :

  • une routine qui aide à organiser nos journées, instaurer des rendez-vous quotidien, hebdomadaire, des rencontres programmées comme on le fait au final dans un bureau
  • une création d’interaction, avec des personnes avec qui on travaille directement ou pas
  • des prises de pouls de comment ça se passe surtout quand on ne pense pas tous les jours à prendre des nouvelles de tout le monde

Tout dépend de la taille de votre équipe, et des outils en place dans l’entreprise. C’est la même logique que pour les autres interactions avec vos équipes comme les réunions et les séminaires. On adapte le format en fonction du nombre de participants et des objectifs.

Commençons par bonjour

Les rituels peuvent être très simples : exemple chaque jour commencer sa journée de travail en disant bonjour sur un outil de communication commun.

Dans mon agence, tous les jours, chaque salarié commence sa journée par dire bonjour sur notre outil Slack. Nous y avons ajouté des rituels sympas comme ajouter des gifs, parfois avec des thématiques comme faire deviner un film. 

A chaque pause et retour de pause, les salariés notifient dans le Slack : ça nous permet de suivre qui est là ou non, un peu comme dans un bureau, et de découvrir des pauses parfois amusantes comme “AFK 20mn (Away from Keyboard) – parti se défouler sur un diabolo” 🙂

Pour l’équipe, c’est un moment d’interactions convivial. Un simple gif et deviner un titre de film les conduit à de l’interaction, aller voir son collègue et lui demander s’il a bien deviné le titre.

Le daily

Notre agence suit une méthode agile dont fait partie ce rituel mais, même en dehors de ça, il a une vraie utilité.

C’est le point de rencontre quotidien de toute l’équipe. Les salariés expriment à tour de rôle sur quoi ils avancent, s’ils ont besoin d’aide de quelqu’un, et si tout va bien.

Le but n’est pas de contrôler si tout le monde est bien présent. L’objectif pour les salariés est qu’ils viennent s’exprimer, si tout va bien ou non, s’ils ont besoin de quoi que ce soit ou pas.

Le manager peut ainsi savoir si des personnes sont en difficulté ou si au contraire tout va bien. Cela permet aussi de savoir sur quoi avancent les autres. Et ça crée le rendez-vous du matin 🙂

Le weekly meeting

Dans un but purement de cohésion d’équipe, nous avons chaque semaine un rituel qui est le weekly meeting.

Il s’agit d’avoir un rendez-vous chaque semaine, d’environ 30/40mn pour échanger avec nos équipes, sans mentionner des projets en cours.

Nous nous réunissons et suivant un ordre du jour (vu notre nombre c’est devenu obligatoire), nous passons en revue des sujets : informations sur l’agence (un recrutement, un point chiffre d’affaire) ou une minute culturelle avec la présentation d’une chaîne Youtube.

C’est l’occasion de se parler, d’échanger et de mieux nous connaître, un peu comme autour de la machine à café.

Nous avons aussi des pauses cafés virtuelles ou des séances visio- détente mais elles sont moins ritualisées que les précédentes. Elles sont importantes pour l’esprit d’équipe mais pas de la même façon.

Un podcast pour aller plus loin sur les rituels en télétravail